mardi 6 novembre 2018

Le monoxyde de carbone

Bonjour les amis,

Aujourd'hui je vais aborder un sujet un peu plus court que d'habitude mais néanmoins très important.

Je veux parler du monoxyde de carbone, c'est à dire le CO.

J'avais déjà un peu abordé le sujet dans un post précédent concernant les dangers des fumées en précisant que le CO ferait l'objet d'un article particulier et c'est chose faite.

D'emblée, il faut savoir que le monoxyde de carbone est un gaz toxique qui touche chaque année plus d'un millier de foyers, causant une centaine de victimes.

Ce sont des chiffres effrayants.

Hormis le fait qu'il est toujours présent sur un incendie, il provient du mauvais fonctionnement d'un appareil ou d'un moteur à combustion (fonctionnement au bois, au charbon, au gaz, à l'essence, au fuel ou encore à l'éthanol).


Le CO est un gaz très dangereux
Bien ventiler et aérer les locaux

La grande majorité des intoxications à lieu à domicile (chaudière et chauffe-eau, poêle fixe ou d'appoint, cuisinière, cheminée, brasero, barbecue, convecteur à combustible...).

Il s'agit d'une combustion incomplète (thème dont je parlerai plus tard).

C'est un gaz particulièrement pernicieux, car il est inodore, incolore, sans saveur et n'est pas irritant.

De plus, il présente la redoutable particularité de se fixer très facilement sur l'hémoglobine du sang et ceci en priorité par rapport à l'oxygène de l'air.

Rappeler-vous votre formation en secourisme pour ceux qui en ont une.

En conséquence, il est utile de rappeler quelques principes de base :

Tout d'abord, il faut éviter de boucher les orifices de ventilation des logements surtout en période hivernale, car en cas de dysfonctionnement d'un appareil à combustion, l'accumulation du CO serait très rapidement mortelle.

Ensuite, il est impératif de faire contrôler le bon fonctionnement de tous nos appareils à combustion périodiquement.

Les symptômes de l'intoxication par monoxyde de carbone sont bien connus et se manifestent par :

  • Des maux de tête,
  • Des nausées,
  • Une fatigue importante,
  • Un malaise,
  • Une paralysie musculaire.
Ils peuvent entraîner en quelques minutes un coma, voire un décès.

L'apparition de ces symptômes doit faire immédiatement l'objet des actions suivantes :

  • Aération énergique des locaux,
  • Arrêt des appareils à combustion,
  • Évacuation des lieux,
  • Appel des secours publics (15, 18 17, 112),
Et surtout, ne pas réintégrer les locaux sans avis d'un technicien qualifié ou des sapeurs- pompiers.

Encore une fois, la prévention de cet accident passe prioritairement par l'entretien et la vérification régulière des appareils à combustion et conduits de fumées, une bonne ventilation et l'utilisation correcte des appareils.

Voilà, vous savez tout ou presque tout sur le monoxyde de carbone et ses dangers.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire