vendredi 2 novembre 2018

Les composants du triangle du feu

Bonjour les amis,

Dans un précédents post, je vous avais parlé de la notion de "Triangle du feu".

Pour rappel, le triangle du feu est une petite figure géométrique permettant de comprendre la manière dont peut se développer un foyer d'incendie.

Aujourd'hui, je vais rentrer un peu plus dans les détails en examinant chaque constituants du triangle du feu.

Rassurez-vous, comme à mon habitude, rien de bien compliqué et aucune explication physique ou chimique susceptibles de vous perturber.

Qu'est ce que le feu ?


Voilà une bonne question qui n'est pas nouvelle en soit, car les hommes, de tous temps, se sont posés la question, même s'ils savaient le maîtriser depuis fort longtemps ?

De nombreuses théories se sont succédées au fil du temps, mais il a fallu attendre la fin du 18 ème siècle, pour qu'un grand scientifique, Antoine de Lavoisier, découvre les différents états de la matière et notamment le rôle fondamental de l'air ambiant et plus particulièrement de l'oxygène dans le phénomène de combustion (thème que j'aborderai également dans un autre article).

Antoine de Lavoisier est considéré comme le père de la chimie moderne, car il a établit le principe de la conservation de la matière.

Rappelons nous de cette célèbre maxime (c'est la loi de Lavoisier) :

"Lors d'une réaction chimique, rien ne se perd, rien ne se crée et tout se transforme"

Mais revenons à nos moutons, et analysons de plus près les différentes composantes du triangle du feu (Combustibles, comburant et source d'énergie).

Les combustibles


Presque tous les matériaux, à quelques rares exceptions sont combustibles en fonction de la température à laquelle ils sont soumis. 

Cependant, certains matériaux sont incombustibles par nature.

La pierre, le plâtre, la brique sont des matériaux incombustibles.

Détailler tous les éléments combustibles dépasserait le cadre de cet article ; toutefois, il est possible de les regrouper dans les grandes catégories suivantes :
  • SOLIDE : Bois, papier, chiffons...
  • LIQUIDE : Essence, gazole...
  • GAZ : Butane, propane, gaz naturel...
Les combustibles solides ont une forme propre (exemple du bois) ; ils peuvent difficilement se déformer.


Combustible solide
Combustible solide


Le bois est un très bon combustible et il a une forme propre ; soumis à la chaleur, il émet des gaz de distillation qui en principe brûlent.

Les combustibles liquides n’ont pas de forme propre à l’exception de leur surface qui est plane (exemple de l’eau) ;  ils ne sont pas compressibles.

Surface horizontale de l'eau
Surface liquide
L’eau possède une surface horizontale et n’émet aucune vapeur susceptible de s’enflammer.

Ce n’est pas un combustible liquide

L’essence au contraire, et d’une manière générale, tous les produits pétroliers sous forme liquide présentent une surface plane et libre ; ils émettent systématiquement des vapeurs susceptibles de s’enflammer.


Combustibles solides
Carburants
Ils rentrent dans la catégorie des combustibles liquides.

Les combustibles gazeux par définition n’ont pas de surface libre et ils occupent l’ensemble de l’espace d’un volume fermé ; ils sont compressibles, extensibles, et expansibles.

En mélange adapté avec l’air, ils peuvent exploser.

En fonction de la température à laquelle ils sont soumis, ils exercent une pression plus ou moins importante sur les parois de leur contenant et le risque d’explosion de leur enceinte est redoutable.

Combustible gazeux
Gaz
Le caractère explosif de nombreux gaz les rend donc particulièrement dangereux

Il est à noter qu’il ne faut jamais tenter d’éteindre une fuite de gaz enflammée sans avoir procédé au préalable à la coupure de l’arrivée du gaz.

Le comburant


Le comburant est un élément chimique qui lorsque il est associé à un combustible permet la combustion ; mais cette combustion ne peut se développer que s’il y a une source de chaleur (une flamme par exemple) ;

Le comburant est constitué par l'oxygène de l'air dans une proportion de 16 à 21 %.

La composition moyenne de l'air comprend :
  • 78 % d'azote,
  • 21 % d'oxygène,
  • 1 % de gaz rares (argon, krypton, néon).
Pour compléter ce que j'ai dit plus haut, c'est Antoine de Lavoisier (1743 - 1794) qui a établi que l'air ambiant était constitué de plusieurs gaz et non d'un seul comme on le pensait auparavant.

L’oxygène de l’air n’est pas le seul comburant existant ; bien d’autres éléments chimiques sont également comburants.


Comburant
Comburant

Citons par exemple :

L’ozone, les halogènes tels que le chlore, le brome ou encore l’iode, l’acide nitrique, l’eau oxygénée etc.

Lorsqu’ils sont stockés, ces corps font l’objet d’un étiquetage normalisé correspondant à leur forme liquide, solide ou gazeuse. 

L’oxygène de l’air est un très bon comburant.



La source d'énergie


A l'instar des combustibles et des comburants, les sources d'énergies sont également innombrables ; toutefois, de la même manière, on peut les classer dans les grandes catégories suivantes :

  • Naturelle : Le soleil,
  • Electrique : Statique ou dynamique (court-circuit par exemple),
  • Mécanique : Le frottement de l'allumette,
  • Biologique : La fermentation des végétaux,
  • Chimique : L'oxydation et les réactions diverses,
  • Thermique : Les flammèches du bois, les brûlots .....
L’énergie d’activation est la flamme ou la source de chaleur que l’on approche des deux autres éléments (combustible et comburant) ; c’est une énergie calorifique.
Source d'énergie
Source d'énergie

Un morceau de papier enflammé constitue une excellente source d’énergie.

Voilà, maintenant, vous savez tout ou presque tout sur les différents éléments composant le triangle du feu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire